Etape 2: Les propositions d’échange

Hier, je vous expliquais comment vous lancer dans l’échange de maisons et créer votre annonce sur un des nombreux sites spécialisés. Aujourd’hui, voyons comment réagir aux propositions d’échange qui vous sont faites, ou encore comment proposer vous-même un échange à un autre annonceur.

Grâce à ma propre expérience, j’ai convaincu pas mal de personnes dans mon entourage de faire comme moi et d’échanger leur habitation. Et bien souvent, ces personnes m’appellent, prises de panique, lorsque arrive leur  première proposition d’échange dans leur boîte aux lettres: « Qu’est-ce que je fais, maintenant? », « Qu’est-ce que je dois lui répondre? ».

panique

Du calme. C’est très simple. Tout est une question de bon sens. Voici la liste des questions à vous poser avant de réagir:

–       Est-ce que la destination proposée m’intéresse?

–       Est-ce que l’appartement/la maison me plaît?

–       L’habitation est-elle assez grande pour héberger toute la famille?

–       Quel type de séjour me propose-t-on? Centre ville? Mer? Campagne?

–       La période proposée (si elle est précisée, ce n’est pas toujours le cas) me convient-elle?

–       Combien de personnes comporte le groupe d’échange? Ai-je la place pour les accueillir chez moi?

Si d’emblée l’offre ne vous intéresse pas, certains sites vous offrent la possibilité de décliner la proposition en un clic – le site envoie une réponse automatique pour notifier votre refus à votre interlocuteur: « Non merci, etc. ».

Si leur offre vous intéresse, mais que vous avez besoin de précisions avant de vous décider, répondez-leur avec vos questions: combien êtes-vous dans votre groupe d’échange? Y a-t-il des enfants en bas âge? Quand souhaiteriez-vous faire l’échange? S’agit-il d’un échange simultané ou non?

S’ensuit un échange de courriers et, pourquoi pas, un appel téléphonique (via Skype ou autre, par exemple). L’idée durant cette étape est d’en savoir davantage sur l’échange, la maison, la ville, la région, mais aussi sur vos échangeurs. On règle les détails pour éviter tout malentendu (est-ce qu’on échange nos voitures aussi? Vous avez un chat: peuvent-ils s’en occuper? Ne sont-ils pas allergiques aux chats?). Bref, on fait connaissance, on pose des questions, on n’hésite pas! Ces personnes vont habiter chez vous, vont dormir dans votre lit, vont faire caca dans vos toilettes, vont utiliser votre cafetière pendant X jours, et vous allez faire la même chose chez eux. Autant éviter les surprises et échanger en connaissance de cause.

dialoguer

Une petite astuce si vous devez acheter des billets de transport pour rejoindre la destination: lorsque vos échangeurs sont flexibles pour les dates, avant de les fixer définitivement, vérifier les prix des billets d’avion/de train en fonction des différentes dates. Vous serez ainsi certain de voyager au meilleur prix.

economies

Un dernier détail: contrat ou pas contrat? Là encore, tout est possible. Si l’idée de faire signer un contrat à vos échangeurs vous rassure, pourquoi pas. Personnellement, j’ai toujours travaillé sans contrat, en me basant uniquement sur la confiance. Mais je connais des gens qui préfèrent établir des règles par écrit et les faire signer. Libre à vous de décider.

Vous avez maintenant les réponses à toutes vos questions, les dates sont fixées et l’échange approche. Il est temps de régler les détails pratiques et, surtout, un détail qui a son importance: les clés!

clés

Comment vous êtes-vous organisés pour vos arrivées respectives? Là aussi, tout est possible. En cas d’échange simultané, différentes possibilités d’offrent à vous.

Première possibilité: vous vous rencontrez, chez vous ou chez eux:

Ils arrivent chez vous (si vous le pouvez, pourquoi ne pas aller les chercher à l’aéroport ou à la gare? Ils auront peut-être, eux aussi, demandé à un ami de faire la même chose pour vous?), vous les rencontrez, vous les hébergez une ou plusieurs nuits, pourquoi pas, pour faire connaissance, et vous prenez ensuite votre avion pour vous rendre chez eux. Dans ce cas, rien de plus simple: ils vous donnent leurs clés une fois arrivés chez vous. Cette façon de faire a pour avantage que l’on fait connaissance avec nos échangeurs. L’échange est moins anonyme, et on peut même se faire de nouveaux amis. Tout ça marche aussi dans l’autre sens, bien sûr: c’est vous qui arrivez d’abord chez eux et vous leur donnez les clés de chez vous en personne.

Deuxième possibilité: vous vous rencontrez en chemin

Tandis que vous êtes en route pour ce merveilleux appartement à Deauville, vos échangeurs sont en route vers chez vous. C’est ce que j’ai fait lors de mon échange à Morges, en Suisse: nous avons pris la route au même moment, ce matin-là, et nous sommes donné rendez-vous dans un restaurant à Strasbourg – pour faire connaissance et nous échanger les clés. Chacun a ensuite continué sa route.

Cet échange m’a permis non seulement de passer deux semaines merveilleuses au bord du Lac Léman, mais aussi de rencontrer un couple vraiment charmant, avec qui je garde d’ailleurs contact depuis lors.  Cette façon de faire n’est bien sûr pas possible si vous prenez l’avion.

Troisième possibilité: vous ne pouvez pas vous rencontrer en personne

Vos avions se croisent dans les airs – impossible de vous rencontrer. Comment faire pour les clés? Là aussi, c’est simple: vous confiez vos clés à un voisin, un ami, à la concierge et leur demandez d’accueillir vos échangeurs (votre ami peut les attendre chez vous ou, pourquoi pas, aller les chercher à l’aéroport ou à la gare? Là aussi, peut-être vous proposeront-ils la même chose?). Même chose de l’autre coté: c’est un ami à eux qui vient vous accueillir. On vous montre l’appartement, on vous explique quelques détails, les plantes à arroser, l’armoire où se trouve la pâtée du chien, et le tour est joué!

Comme vous le voyez, dans les échanges, tout est  possible! Il suffit de communiquer, de dialoguer, d’échanger!

Dans le prochain billet, je vous expliquerai comment rendre le séjour de vos échangeurs plus agréable en rédigeant un petit guide à leur intention. En attendant, si vous avez des questions, je suis là!

Vers l’étape 3

Un commentaire

Laissez un (gentil) commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s